PÂTES FRAÎCHES

Ingrédients: semoule de blé dur, farine 00, oeufs, eau, acide ascorbique E200, épices naturelles pour les pâte tricolore.

Nous recommandons de cuisiner 3/4 minutes dans l’eau bouillante pour un résultat parfait.

Histoire : 
Les plus anciennes traces de pâtes alimentaires connues à ce jour, sont des nouilles de type lā miàn (拉面) (tirées à la main), constituée de farine de deux milletssetaria italica et panicum miliaceum, retrouvées dans les ruines de Lajia (喇家), en Chine et datées de 2000. Le terme pâte vient du bas-latin pasta, de même sens. Les pâtes réputées les meilleures viennent principalement d’Italie, et de Chine, ces pâtes, dans les deux cas ont influencé les pays voisins qui ont su créer des variétés de nouilles particulières (France, Corée, Japon, Vietnam). Une légende raconte que, de retour de son voyage en Chine en 1295, Marco Polo en rapporta à Venise et leur donna une nouvelle notoriété, cependant, des tablettes cunéiformes, traduites en 1994, leur attribuent une paternité culinaire mésopotamienne vieille de plusieurs millénaires. (https://fr.wikipedia.org/wiki/P%C3%A2tes_alimentaires)

Ingrédients: semoule de blé dur, farine 00, oeufs, eau, acide ascorbique E200, épices naturelles pour les pâte tricolore.

Nous recommandons de cuisiner 3/4 minutes dans l’eau bouillante pour un résultat parfait. 

Le ravioli est un produit typique de la cuisine italienne, provenant vraisemblablement de Chine. Les plus anciennes recettes figurent dans la littérature culinaire arabe de l’époque abbasside, notamment dans le Kitab al-Tabikh, livre de cuisine, d’al-Warrak (xe siècle). Le sambusaj est probablement la plus ancienne pasta ripiena connue. Il est l’ancêtre du ravioli. Ils se présentent souvent sous la forme de carrés de pâte remplis d’une farce généralement à base de viande, de légumes et de fromage. On trouve également des raviolis dans l’actuel Pays niçois, la Provence, la Savoie, le Languedoc, et la Catalogne depuis le bas Moyen Âge.Les raviolis existent aussi en Asie. Ce mets est appelé jiǎozi dans l’Empire du Milieugyoza au Japon, mandu en Corée.Lorsqu’on les nomme ravioles, il s’agit le plus souvent de la raviole du Dauphiné, une recette farcie de fromage et de persil, fabriquée dans la Drômeet dans l’Isère.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Ravioli

Ingrédients: pâtes fraiches (semoule de blé dur, farine 00, oeufs, eau), viande halal, tomate huile d’olive, aromes, sel, poivre, béchamel (lait, beurre, farine, sel), basilic, saumon frais saumon fumé, acide ascorbique E200, épices naturelles.

Vente dans une plaque de 5 kg. env.

Ingrédients: flocons de pommes de terre, farine, eau, oeufs, sel, acid citrique, maizena, fécule, acide ascorbique E200, épices naturelles pour gnocchi tricolores. 

Les gnocchi (de l’italien gnoccognocchiprononcé : [ˈɲɔkki]) sont une famille de pâtes préparées soit avec un mélange de farine de blé dur ou de blé tendre et de pomme de terre, et pochées à l’eau, soit une préparation à base de semoule de blé dur, généralement gratinée au four avec du fromage.

Histoire : 

Au xve siècle dans ses poèmes, destinés à être chantés pendant le carnaval, Laurent de Médicis fait déjà l’éloge, entre autres, des gnocchi. Au cours des siècles suivants, les gnocchi sont souvent référencés dans la littérature italienne. Parfois consommés en bouillon, ils donnent naissance à une expression dialectale dans le Milanais : broeud di gnocch1 (« bouillon de gnocchi ») qui, au sens figuré, signifie « très épais », « très dense » ; cette forme régionale se retrouve entre autres aussi mentionnée dans une traduction très libre de la Divine Comédie en dialecte milanais2, par Carlo Porta, en 18041805Plusieurs recettes de gnocchi sont données par Pellegrino Artusi en 1891 dans son important ouvrage, La Scienza in cucina e l’Arte di mangiar bene. Selon le Robert historique, le mot « gnocchi » a été emprunté à l’italien en 1864, d’abord sous la forme niocki. Le terme est attesté en italien depuis le xve siècle, initialement pour désigner un petit pain rond à l’anis. Il viendrait du vénitien gnoco, désignant un nœud dans un tissu, attesté en 1339, lui-même peut-être dérivé par métathèse de nocchio, « nœud du bois ».Bloch et Wartburg (Dictionnaire étymologique de la langue française) donnent comme origine l’italien gnocchi, d’origine incertaine, désignant autrefois un pain granulé. Lo Zingarelli (vocabolario della lingua italiana) donne pour l’origine de gnocco : forme vénitienne de nocca, d’origine longobarde. Une autre hypothèse fait dériver le terme gnocco du latin nucleus (Dizionario etimologico online). Selon une dernière hypothèse, le mot gnocchi serait d’origine niçoise : il proviendrait de la langue de Nice (le niçois) inhocs (prononcer « ignoc »). On note toutefois l’orthographe nioky à la fin du xixe siècle, grâce au roman Nana, d’Émile Zola au chapitre IV : « Les garçons enlevaient les assiettes à potage, des crépinettes de lapereaux aux truffes et des niokys au parmesan circulaient

Ingrédients: farine 00, eau, levure, huile d’olive, sel, acide ascorbique E200